[vc_row][vc_column width= »1/3″][vc_single_image image= »380″ alignment= »center » border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » image_hovers= »true » img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »2/3″][vc_column_text]Avec la baisse des taux, les banques ne prêtent plus qu’aux riches. Mais avoir un bon reste à vivre n’est pas suffisant. Que regardent les banques pour accepter un crédit ? Quels critères retiennent-elles ?

Le plus important reste les fonds propres. La condition d’apport est importante pour les banques, et elles ne prêteront pas si les emprunteurs n’ont aucun argent de côté ne serait-ce que pour payer les frais (frais de notaire et frais de garantie).

Le fait d’être en CDI (situation professionnelle stable), posséder des comptes bancaires sans découvert ou respecter la loi d’un tiers du revenu net qui est consacré à la charge de remboursement, tels sont les autres critères que les banques regardent à la loupe.

Elles détaillent également les relevés de compte : Abuser des jeux en ligne est mal perçu, les crédits à la consommation sont mal vus et les rejets de chèques ou d prélèvements sont rédhibitoires.

Enfin, mieux vaut emprunter en couple (meilleur reste à vivre qu’une personne célibataire), et une importance est donnée au bien acheté : Elles vont financer l’achat d’un bien ayant un bon emplacement et une bonne qualité générale.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]